portfolio artistique


  •   Les douzes rêves...
  •   Objet de convoitise
  •   Hommage n°1
  •   Hommage n°2
  •   Hommage n°3
  •   Non Stop, Bucarest
  •   Marrakech Kilomètre 44
  •   J'ai jamais su dessiner...
  •   www.uneminute.net
  •   Jet minute lag
  •   Minutes édulcorées
  •   Autominutes
  •   04 - 04 - 1971
  •   Conversation(s)
  •   Apparence, différence, ...
  •   Je me souviens
  •   Et après?
  •   Pop différent
  •   Ce corps. Histoire. Des. J'.
  •   Invernaderos
  •   Autoroute


  • Invernaderos 1998 en savoir
    Invernaderos, 1998
    30 images n&b. 50 x 60 cm chacune.
    Série de photographies sur les serres dans la province d’Alméria (Espagne)
    L’arrivée à Alméria est impressionnante car la mer bleue méditerranéenne côtoie une mer que les almériens appellent la mer blanche, composée de bâches plastiques. Pittoresques aux premiers abords, ces serres sont le poumon économique de cette région.
    J’ai tenté d’anoblir ce plastique, si déprécié par les habitants, en photographiant des détails pour transformer cette construction économique en architecture plastique.
    Les serres sont calmes, nobles et posées dans la nature. Elles se montrent sous différentes coutures, en laissant de temps en temps apparaître une ouverture gracieuse, une corde négligemment posée ou un lascif brin de nature. Tranquillité et rêverie...
    Pourtant je crois que mon sujet est faussé car cette nature est dopée.Ces serres peuvent donner plusieurs productions de légumes et de fruits par an. Une nature hyper organisée. Tellement organisée que ces bâches se transforment en d’étranges cloisons, enfermant la nature mais aussi les paysans qui y travaillent.
    La plupart de ces images ont été prises à El Ejido, Alméria texte
    - Texte d'introduction à l'exposition, par Ana Malagrida, photographe

    - “ Agricultura abstracta “ par Luis Vins, Ideal, 28 mars 1998

    - “ El plastico pertenece ya a la estetica de Almeria “ par Miguel Angel Blanco, La Voz de Almeria, 4 avril 1998

    - “ El lado intimo del invernaderos ” par Miguel Angel Blanco, La Voz de Almeria,7 avril 1998

    - “ Invernaderos ” par Juan Antonio Gutierrez, La Cronicas, 7 avril 1998